• Lila Catherine Brüschweiler

COMMENT RECONNAÎTRE UNE RELATION DE QUALITE ?

La première chose qui définit une relation de qualité, c’est une confiance mutuelle établie. La confiance mutuelle ne peut exister dans la durée que dans une connexion depuis le cœur et un engagement dans le respect d’une éthique relationnelle.




Il s’agit de devenir conscient où il y a éthique relationnelle et où il n’y a pas.

Il y a ce qui donne confiance en l’autre et ce qui bousille la confiance en l’autre.

Personnellement, je n’ai pas confiance quand quelqu’un :

- me met la pression.

- veut me forcer.

- me menace de conséquences négatives si je ne fais pas ce qu’il veut.

- cherche à me culpabiliser.

- m’accuse, me juge, me critique.

- me dévalorise parce que je vois les choses autrement.

- n’est pas capable de me dire quand il ne sait pas et veut me faire croire qu’il à toutes les réponses.

- n’est pas capable de s’excuser et de reconnaître ses erreurs.

- n’est pas capable de reconnaître sa part de responsabilité dans une situation.

- ne respecte pas sa parole ou fait des promesses sans les tenir.

- n’est pas intéressé à entendre mon point de vue.

- veut me faire porter le poids de sa souffrance ou de ses difficultés.

- volontairement choisi d’ignorer ce que je ressens.



Si un ami, un parent, un conjoint, un patron, un médecin, un politicien utilise n’importe quelle de ces stratégies, pour moi c’est un signal d’alarme. Je me dis : « Attention ! » ; cette personne ne me parle pas depuis son cœur bienveillant, mais depuis ses programmations, ses peurs non résolues, ses blessures laissées sans soin et veut me faire endosser la responsabilité de ses difficultés.

Même si cela peut nous arriver à tous de nous tromper et parfois de nous laisser rattrapper par nos vieux programmes non résolus, il faut avouer que certaines personnes utilisent chroniquement ces méthodes. Alors soyez vigilant, ce n’est pas signe de bon présage. N’accordez pas votre confiance aveuglément à une personne qui se comporte de ces façons là un peu trop souvent car c’est garanti, la relation avec cette personne va vous faire souffrir.



Je n’ai aucune confiance dans les conseils donnés par quelqu’un de stressé, pris dans la peur qui me parle depuis sa tête et qui veut me convaincre qu'il a raison. J’ai confiance dans les gens qui parlent posément depuis leur cœur bienveillant, même s' ils expriment quelque chose de difficile. J’ai confiance dans les gens qui sont capables de dire « Je suis désolé. Je n’ai pas pris la meilleure décision en faisant telle ou telle chose. Mais je ne savais pas comment faire autrement. Je croyais à ce moment-là que c’était juste. Et j’ai réalisé avec le recul que finalement je me suis trompé ».

Le jour où nous n’avons plus peur de nous excuser de nos erreurs, d’exprimer aux autres notre vulnérabilité, nos limites humaines, alors une porte vers davantage de confiance s’ouvre. Nous pouvons nous rencontrer d’humain à humain dans une relation d’égalité ; et ça, c’est une vraie relation humaine dans laquelle on peut se sentir en confiance et en sécurité avec l’autre.

Avec amour et lumière.

Lila