• Lila Catherine Brüschweiler

Comment transformer nos émotions difficiles en énergie positive pour pouvoir nous soutenir ?

J'ai appris à le faire. Vous aussi vous pouvez apprendre à le faire.

Cela change tout dans notre façon de faire face aux challenges que nous traversons.


En cette période où les gens vivent beaucoup d’émotions difficiles, j’ai envie de partager avec vous comment j'arrive à faire maintenant pour transformer mes émotions difficiles en énergie positive et en ressortir plus claire, paisible, forte et même ressourcée.

Pour illustrer quelques une des étapes nécessaires, je vais utiliser une situation que j'ai vécu récemment où je me suis sentie fortement tourmentée.



Donc comme à mon habitude quand quelque chose me tourmente, j’ai pris le temps de me connecter à moi pour regarder qu’est ce qui se passait vraiment en moi et au bout d’un certain temps avec moi, j’ai entendu à l’intérieur une partie de moi paniquée qui disait « Tu as commis une erreur. Tu es impardonnable. ». Cette partie de moi était en plein dans une émotion négative. Je suis restée avec elle tranquillement car je sentais qu’elle avait plus à me communiquer. Puis ensuite comme des profondeurs est venue un sentiment de honte, une immense honte de ne pas avoir pu faire mieux, de ne pas avoir vu plus clair, d’avoir eu des émotions difficiles et d’avoir commis une erreur.

Je me suis laissée accueillir cette honte car je savais que c’était seulement en me laissant ressentir ce qui était là, depuis mon coeur ouvert à moi-même, que je pouvais commencer à m’en libérer. Avec ma main sur coeur, je laissais les larmes couler abondamment. C’était fort ce que je ressentais, une vraie détresse était là et en même temps, c’était libérateur. Cela me faisait du bien de pleurer plutôt que de retenir mes larmes ou de rationaliser. En fait j’avais beaucoup de chagrin, comme un chagrin immense qui sortait. Je suis restée dans l’intimité de mon coeur un bon moment avec cette partie de moi, qui était comme un animal blessé. Je sentais combien c’était crucial que cette partie de moi dans la détresse sente qu’elle avait le droit d’avoir du chagrin, qu’il n’y a rien de mal là dedans, que je n’allais pas lui tourner le dos et que j’allais restée avec elle le temps qu’il faudra jusqu’à ce que la vague du chagrin se calme tranquillement.

Sachant que pour la majorité des humains nous nous créons beaucoup de souffrance avec nos pensées et avec les croyances à l’origine de ces pensées, je me suis alors demandée « Qu’est ce que je me dis qui crée autant de souffrance à la partie sensible de mon être ? ». Et j’ai entendu à l’intérieur « Tu n’as pas le droit de commettre d’erreur ».

Je sais combien c’est fondamental de pouvoir voir les croyances que l’on porte dont parfois nous n’avons même pas conscience, mais qui en arrière plan dirigent notre vie. Je savais que ce n’était pas de remonter au niveau du mental pour me dire « Mais bien sûr que tu as le droit de commettre des erreurs, c’est humain, tout le monde fait des erreurs » qui allait suffire pour lâcher mon attachement à cette croyance négative profondément implantée.

Je savais que je devais me connecter à une partie plus grande que moi-même. Alors depuis mon coeur, je me suis connectée à l’esprit sacré de la Terre et voilà le message que j’ai reçu :

«Commettre des erreurs fait partie du processus de croissance. Tous les humains font des erreurs tout le temps. Cela fait partie du côté chaotique et désordonné d’être humain. La Terre aussi à certains moments est chaotique et désordonnée. C’est cela aussi être vivant. Refuser cela, c’est aller contre les lois de la Nature. La Nature est parfaite dans son chaos et son désordre. Être humain n’est pas différent que d’être la Nature. Ce sont les mêmes principes de vie qui règlent les 2, les mêmes lois de Vie. Les humains ne sont pas différents de la Nature, ils sont pareils. Ce désordre est la Vie.

Ma petite chérie, on t’a appris à cacher ton chaos et ton désordre intérieur ; Alors que tout le monde a cela. Les Sages ne sont simplement plus dérangés par cela car cela ne leur fait plus peur. Il ne cherchent pas à contrôler la vie pour la rendre parfaite. Ils acceuillent la Vie comme elle est. Ils sont sortis du mythe de la perfection comme le but à atteindre par le contrôle. Ils ont compris que le contrôle, c’est l’opposé de la Vie ; que le contrôle, c’est contre-nature parce que au lieu de permettre à l’énergie émotionnelle de couler librement dans le corps, ça la bloque. Et quand ça s’est bien bloqué, on commence à se sentir mal dans son corps et dans sa tête ; le coeur s’alourdit, la Vie ne circule plus. Ils savent que le contrôle n’est ni la santé, ni le plaisir de vivre.

L’humanité est malade du contrôle. La Nature n’est pas dans le contrôle. Elle est dans la Vie » Mère Terre

Evidemment, de m'offrir cette qualité d'écoute et d'amour m'a permis de ressortir de cette expérience apaisée, régénérée, clairvoyante et avec une nouvelle force intérieure qui n'aurait pas été accessible si je ne m'étais pas autorisée cette rencontre à moi-même.


Le non-jugement de comment nous nous sentons, l'acceuil de comment nous nous sentons depuis notre coeur, la connexion à quelque chose de plus grand que nous qui peut nous donner une nouvelle clairvoyance et surtout décider d'apprendre à nous ouvrir notre coeur à nous-mêmes, plutôt que de chercher à repousser et contrôler ce que nous ressentons ; C'est cela se tendre la main.



C'est finalement être d'une certaine façon la plus inconditionnellement aimante des "mamans" pour la partie sensible de notre être. Evidemment tout cela demande de l'engagement envers soi, de la persévérance et de la pratique pour apprendre à s'aimer.



Je réalise les aberrations de notre culture occidentale, tellement mal à l’aise avec l’émotionnel. A la limite les émotions positives sont autorisées à condition qu’elles ne soient pas trop fortes, trop magnifiques ; il faut qu’elles restent modérées.

Et quand aux émotions négatives, c’est comme si notre culture occidentale nous dit : c’est mieux de ne pas avoir d’émotions. C’est mieux de cacher tes émotions. Qu’est ce que les autres vont penser si tu as des émotions. C’est les faibles qui ont des émotions. Être fort, c’est de ne pas avoir d’émotions. Et puis il ne pas faut se laisser sentir ces émotions, ça n’arrange rien ; il faut les mettre de côté et passer le plus vite possible à autre chose parce que sinon on ne va plus pouvoir avancer. On a appris à avoir honte de nos émotions, surtout si elles sont négatives.

Et aujourd’hui beaucoup d’humains sont bien démunis face à la vague déferlante des émotions qui les traversent. Pas étonnant ! Pour la majorité d’entre nous, personne ne nous a appris dans notre éducation, à accueillir nos émotions de façon harmonieuse pour que les grosses émotions, inévitables au fait d’être humain puissent nous traverser sans laisser de traces et que l’on sache comment retrouver équilibre intérieur même face au tumulte de la vie.

Plus que jamais, il s’agit aujourd’hui de faire la différence entre se laisser englué par une émotion difficile où on part dans la victimisation ou le drame parce que l’on ne sait pas comment faire autrement ; Et apprendre à accueillir l’émotion difficile avec bienveillance dans la douce chaleur de notre coeur pour que la partie démunie ou effrayée commence à se détendre dans l’amour et retrouve dans ce cocon là réconfort, confiance et ressources positives.

La bonne gestion des émotions n’est plus dans le contrôle de notre émotionnel, qui n’est qu’une bombe à retardement, mais à la place d’apprendre à envelopper notre émotionnel d’amour depuis notre coeur pour qu’il puisse se transformer et que nous puissions évoluer là où nous nous sentions coincés.

Avec amour.


Lila


Je vous invite à commencer dès maintenant à vous recentrer en vous-même et à vous donner plus d'amour en téléchargement gratuitement la méditation sur l'amour de soi, en bas de cette page.

079 458 00 39

Route de Crassier 2, rez,

1277 Borex (Nyon) - Suisse

© 2016 La Joie de Vivre

visitez mon autre site dédié au YOGA   www.yoga-nyon.ch

La Joie de Vivre , c'est aussi une salle à louer de 90 m2 pour toutes activités  en lien avec le développement personnel, la méditation ou le yoga.